Pour éviter le risque d’un mauvais recrutement : Embaucher un freelance

Pour éviter le risque d’un mauvais recrutement : Embaucher un freelance

Votre nouveau collaborateur a du mal à s’adapter et à trouver sa place dans l’équipe. Son attitude révèle un certain manque de motivation et d’attention. Vous recevez des retours négatifs de la part de son manager, voire pire, des clients de votre entreprise. Pas de doute… vous faites face à une erreur de recrutement. Comment éviter un mauvais recrutement ?  Pourquoi embaucher un freelance est la solution ?

Un mauvais recrutement peut avoir de lourdes conséquences sur l’entreprise

Faible implication, non-respect des règles, incapacité à remplir les fonctions demandées et à atteindre ses objectifs, difficulté à trouver sa place au sein d’une équipe…. tous ces signes révélateurs d’un mauvais recrutement ont des conséquences néfastes sur les équipes et sur l’entreprise. 

  • Impact financier

Le mauvais recrutement est surtout une perte de temps, et par conséquent, une perte d’argent. En effet, le budget alloué pour la recherche et les entretiens d’embauche aura été, en quelque sorte, jeté par les fenêtres. Et c’est sans compter les dépenses liées à la formation et à la rémunération du collaborateur en question… 

  • Influence sur le moral des autres collaborateurs

Malheureusement, un mauvais recrutement a des conséquences sur le moral des équipes. Les collaborateurs efficaces doivent rattraper les erreurs ou les manqués de la nouvelle recrue. Enfin, un élément perturbateur affecte la productivité et la motivation du reste du groupe. 

  • Dégradation des relations entre les différents services

Une autre conséquence déplorable dans le cas d’un mauvais recrutement est la perte de confiance et la dégradation des relations entre les managers et les ressources humaines.

Prévenir un mauvais recrutement

Pas de panique… un mauvais recrutement arrive à tout le monde. L’important c’est d’apprendre de nos erreurs pour évoluer. Avant toute chose, il s’agit de se poser les bonnes questions. 

  • Le management à-t-il été clair sur les objectifs ? Si les ressources humaines ne sont pas au clair sur les objectifs du poste, le nouveau collaborateur ne le sera pas non plus.
  • Avez-vous assez investi dans le processus d’onboarding de votre nouveau collaborateur ? On ne se le dira jamais assez, mais l’onboarding de votre collaborateur est une étape décisive à son intégration et à son évolution au sein de votre entreprise. 
  • La situation peut-elle être sauvée ? Après tout, l’investissement vaut peut-être le coup. Il n’est pas trop tard pour mettre en pratique de nouvelles idées : assignation d’un mentor, redéfinition des objectifs, transfert du collaborateur vers un autre service …  Réfléchissez aux moyens possibles pour rendre ce recrutement positif pour le bien du collaborateur et pour le bien de l’entreprise.

Il existe de nombreux conseils pour organiser le processus de recrutement, notamment en travaillant sur l’offre d’emploi : bien définir les objectifs pour pouvoir les communiquer ensuite aux potentiels candidats.

Pourquoi un freelance est-il la solution ?

Le freelance doit faire face à de nombreux défis qui ne figurent pas sur son CV. En effet, la réalité du marché du travail et de leur situation leur permet de développer de nombreuses qualités humaines. Embaucher un freelance peut-être LA solution pour votre entreprise.

Un collaborateur freelance a une grande capacité d’adaptation

Le freelance travaille généralement pour différents clients. Ainsi, il s’adapte plus facilement au changement, aux différentes politiques des entreprises, aux manières de travailler de chacun… 

Un freelance est généralement plus productif

Si vous optez pour un freelance à distance, il y a de fortes chances pour que celui-ci change de lieu de travail fréquemment. Et la bougeotte n’est pas un défaut mais une qualité puisqu’elle développe la productivité.  

Les freelances sont indépendants et proactifs

Pour survivre en étant freelance, il faut être indépendant et proactif. Que ce soit dans la veille technologique, le démarchage de nouveaux clients, le freelance doit toujours développer sa créativité, être proactif et avoir le sens des initiatives. 

Embaucher un freelance qui a confiance en soi

En prenant conscience de son expertise, en présentant son travail et sa personne, le freelance doit souvent sortir de sa zone de confort… Ainsi mise à l’épreuve, la confiance en soi se construit et se renforce avec les années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Nullam risus. ut tempus ut id, consequat. leo.