Kanban, enfin une méthodologie agile simple pour les développeurs freelances

Kanban, enfin une méthodologie agile simple pour les développeurs freelances

Kanban est une méthodologie de gestion de projet agile d’une simplicité incroyable. Elle est parfaite pour les développeurs freelances, mais vous servira aussi pour vos projets de tous les jours. Elle vous permettra aussi de rapporter dynamiquement l’évolution du projet à vos clients et collègues.

Mon expérience professionnelle s’est principalement déroulée à l’étranger. En tant que consultant en gestion de projets, les start-up me demandent de structurer les relations de travail de leurs équipes. J’ai donc continuellement recherché, et testé les méthodologies existantes, évalué les forces et les faiblesses de chacune.

Ce qui se voit très souvent c’est une équipe qui utilise un outil de gestion de projet en ligne. Le problème de cette approche est que l’outil n’est qu’un outil. Utilisé sans la bonne méthode, il ne sera jamais optimisé pour une situation. Et chaque situation est unique. Ensuite, l’outil est conçu avec des limitations qu’il est généralement difficile de contourner.

Le meilleur conseil est de simplifier: diminuer le nombre d’outils, utiliser uniquement les fonctionnalités nécessaire, puis créer une méthode la plus simple possible et surtout, adaptée à la situation (Nombre et ampleur des projets — taille et composition de l’équipe).

Parmi toutes les méthodologies existantes, Kanban est un très bon point de départ. Fun, facile à comprendre, facile à implémenter. En arrivant en France, j’ai cherché sur le web une page expliquant ce qu’est Kanban en français… et je me suis aperçu qu’il n’y a aucun article (français) expliquant de manière simple la méthodologie. C’est la raison de cet article.

Kanban, c’est quoi?

Tableau Kanban

Prenez un tableau blanc, des post-it, tracez un tableau avec 3 colonnes, dans l’ordre de gauche à droite: A faire | En cours | Fait. Rédigez ensuite les tâches sur les post-it. Il suffira ensuite de déplacer les taches de l’idée (Backlog) jusqu’à ce qu’ils soient mis en production. C’est aussi simple que ça.

Kanban, d’où ça vient?

Kanban vient du système de production de Toyota “Just in time” (JIT). Même si la création de logiciel est une activité créative et donc différente de la production de masse de véhicules, le mécanisme de gestion de ligne de production peut être appliqué.

Un processus de développement de logiciel peut être présenté comme un tuyau avec des demandes de fonctionnalités à l’entrée et un logiciel amélioré à la sortie.

Kanban, demandes de fonctionnalités à l’entrée et un logiciel amélioré à la sortie.

A l’intérieur de ce tuyau, il y aura un processus qui peut être très simple, mais aussi se structurer en fonction des besoins. Nous allons utiliser ici un système très simple en trois phases :

  1. Analyse des demandes de fonctionnalités,
  2.  Écriture du code
  3.  Test qu’il fonctionne bien.

Le goulot d’étranglement

Un goulot d’étranglement dans un tuyau réduit le courant. Le flux à la sortie ne peut être plus grand que ce qui est retenu par le goulot.

En continuant avec notre tuyau: si l’équipe de testeurs n’est pas en mesure de tester plus de 5 fonctionnalités par semaine, même si les équipes de développeurs et d’analyse ont la capacité de produire 10 fonctionnalités, le flux à la sortie du tube ne sera que de 5 fonctionnalités par semaine car l’équipe de testeurs sera le goulot d’étranglement.

Le goulot d’étranglement Kanban

Si l’analyste et le développeur ne sont pas au courant que le testeur est le goulot d’étranglement, alors la quantité de travail va s’accumuler devant le testeur. La conséquence sera l’augmentation des délais. Comme le stock dans un entrepôt, le travail bloqué dans le tube va avoir une répercussion financière (le règlement est souvent à la fin du processus), le besoin pour cette fonctionnalité pourrait disparaître, perte de valeur dans le temps.

Inévitablement, la qualité en pâtit. Les testeurs vont accélérer la cadence pour essayer d’augmenter le flux, les utilisateurs finaux vont trouver des bugs, perdre leur confiance dans le produit. Le travail sera alors renvoyé à l’entrée du tube à la place d’une nouvelle fonctionnalité et la synergie de l’ensemble s’arrête.

Si nous sommes en capacité de visualiser dynamiquement où se trouve le goulot d’étranglement, nous pourrons alors redéployer les ressources pour soulager le goulot d’étranglement. Par exemple, les analystes pourraient aider les testeurs, les développeurs pourraient travailler sur l’automatisation des tests.

Alors, comment savoir où se trouve le goulot d’étranglement dans un processus ? Que se passe-t-il quand le goulot bouge ?

Kanban vous montre les goulots d’étranglement de manière dynamique

Kanban est très simple et très puissant. Souvenez-vous de nos post-it et nos colonnes. Les post-it (cartes) représentent des taches (part d’une fonctionnalité) qui circulent dans le processus de développement représenté par les colonnes. Les nombres en haut de chaque colonne sont des limites sur le nombre de cartes permis dans chaque colonne.

Les limites sont la différence essentielle entre un tableau Kanban et tout autre système. Limiter la quantité de travail en cours à chaque étape du processus, empêche la surproduction et révèle les goulots d’étranglement en temps réel pour que vous puissiez les gérer.

Exemple concret

Le tableau ci-dessous montre une situation où les développeurs et les analystes sont empêchés de prendre plus de travail jusqu’à ce que les testeurs libèrent une tache. À ce stade, les développeurs et les analystes peuvent voir comment soulager la charge des testeurs.

Kanban backlog

Vous noterez que nous avons divisé certaines des colonnes en deux, pour indiquer les éléments en cours de traitement et ceux qui sont terminés et prêts à être repris par l’équipe en aval. Il y a différentes façons de gérer le tableau, celui-ci est assez simple. Les limites en haut des colonnes divisées couvrent à la fois les colonnes “En cours” et “Fait”.

Une fois que les testeurs ont terminé de tester un élément, ils déplacent la carte et libèrent un emplacement dans la colonne “Test”.

Kanban en cours

La case vide dans la colonne “Test” peut être remplie par une des cartes de la colonne de développement “Fait”. Ce qui libère un emplacement sous “Développement” et la prochaine carte peut être tirée de la colonne “Analyse” et ainsi de suite.

Kanban fait

Pour aller plus loin

Vous êtes digital nomade, et toujours en mouvement. Vos collègues et vous êtes une équipe distribuée … Il y a des situations ou les post-it ne sont pas pratiques.

Heureusement, il existe des outils collaboratifs en ligne qui permettent d’utiliser cette Méthode. Je n’en citerais qu’un que j’utilise beaucoup : Trello, mais il y en a d’autres.

Cela vous permettra de garder vos murs propre, de vous passer de murs (Eh oui, il n’y a pas toujours de murs a Bali) mais aussi de voir en temps réel, même avec une équipe distribuée qui fait quoi et quand.

La méthode Kanban permet à chaque acteur d’une équipe de s’attribuer une tache sans intervention d’une hiérarchie. L’équipe va définir les cartes (tâches à réaliser) puis chacun prend la responsabilité de l’avancée du projet.

Kanban, life hack

Kanban devient vite une habitude, cherchez une application pratique dans votre vie de tous les jours et vous verrez que la méthode va changer votre vie.

  • Répartissez les tâches ménagères dans votre famille
  • Mettez en place votre nouvelle idée d’entreprise
  • Organisez un repas avec des ami
  • Organisez un Hackathon
Le tout premier Hackathon de HackArdennes

… Partagez vos idées, suggestions ou applications dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sem, venenatis non ut Praesent Aenean nunc at ut ut massa